bulletin-board-3127287_1280

Ma rétrospective personnelle

D'abord, l'investissement a été bien supérieur au niveau habituel, ou plus exactements, tous les élèves ont trouvé à faire quelque chose, ce qui n'est pas le cas habituellement en début de seconde, les perdus ou peu habitués à chercher restant souvent sur le carreau dès le début. Là, tout le monde à trouver une tâche pour laquelle il se sentait capable, même si c'était "faire la pochette tableau de suivi" ou les "illustrations" de l'affiche et, grâce à Scrum et au système d epost-it, toutes les contributions ont été perçues comme également valables. du coup, le lien avec les élèves est bon, avec tous.
Cela m'a même évité un gros clash entre deux éléments forts d'une des classes... L'une d'elle, occupée à préparer le tableau de son groupe au lieu de ne rien faire, a résité à son penchant habituel à l'altercation violente. Dans toutes les autres occasions, elle a explosé et cela a fini en gros incident "vie scolaire" : pas chez moi et elle était la 1re à dire "ouah, c'est la 1re fois que je travaille depuis super longtemps ! " Car, du tableau de suivi, elle est passé à la liste de vocabulaire : des taches pour lesquelles elle se sentait compétente et utile au groupe ! Maintenant, c'est elle qui booste ses collègues à faire mieux ! Mes collègues à moi sont stupéfaits quand je leur décris ça...

Les produits sont de qualité variable, bien sûr, mais certains sont extraoridinaires, témoignant d'un vrai plaisir et investissement, je pense.

Je suis donc satisfaite !

Toutefois, la méthodo SCRUM est loin d'être parfaitement suivie : les mêlées ont été peu faites, les rétrospectives encore moins ! Au début, même le tableau de suivi (kanban) n'était pas à jour. Je me suis contraint à être plus intrusive et à passer dans le groupe pour demander "Qui fait quoi?" puis mettre à jour le tableau. Voire m'indigner quand certains répondaient "je sais pas ! " C'est, du coup,  en progrès ! Je vais dorénavant évaluer aussi la méthode SCRUM pour les inciter à la suivre, en communiquant à l'avance les items évalués. J'ai aussi insisté sur le fait de suivre la règle du jeu...


Ils ont aussi du mal à découper en taches : ils s'assignent des objectifs, qui, en gros, correspondent aux différents critères de fini du cahier de charges mais ne se demandent pas comment atteindre l'objectif et du coup, pour certains, ne démarrent pas ! J'ai montré l'exemple, je me demande aussi si je dois pas revoir le format de mon cahier des charges. Les critères de fini ont clairement pris le dessus sur le problème initial... Toutefois, le lancement du 2ème chapitre s'est fait de façon plus fluide et rapide, les étapes rentrent et commencent à faire sens... j'espère !

Je ne sais pas si 25 minutes de sprint est une bonne durée, les élèves ont souvent du mal à s'interrompre pour faire une rétrospective dont ils ne voient pas l'intéret... A priori, cela ne cadre pas avec leur rythme même si c'est la durée pomodoro ! On retrouve aussi la suprématie accordée à la tâche par rapport à la réfléxion sur les moyens, à la métacognition.

Les rétrospectives élèves

Parmi les retours intéressants, un groupe a souligné que Scrum avait permis de ne pas être pénalisé par l'absence d'un des membres.

certains apprécient d'etre stimulés par le chrono, un a dit que cela le stressait ! Il faut que j'achète/trouve des minuteurs

Des questionnements intéressants aussi dans certains groupes sur le rôle du chef et sa nécessité ou pas... cela les fait réfléchir sur la dynamique de groupe et la responsabilité de chacun, cela peut être intéressant à long terme !