man-3365371_640

Pour conclure notre parcours sur l'éloquence et la prise de parole publique, j'ai voulu tester le débat mouvant, d'abord par curiosité et aussi en espérant que cela mermettrait à la moitié d'élèves qui n'ont pas réussi à passer le cap de prendre enfin la parole.

Les fiches de présentation du débat mouvant sont ici et

Les sujets traités, élaborés avec les élèves, ont été :
- Le smartphone est-il indispensable transformé en On peut se passez de smartphone car "indispensable" était mal compris
- L'école est le meilleur endroit pour les jeunes
- On doit faire de l'éducation sexuelle à l'école

Les 14 élèves ont bien apprécié de pouvoir s'exprimer librement, je ne suis intervenue que pour faire respecter le baton de parole et à partir du 2ème sujet, cela se régulait assez bien et l'écoute était bonne.

Certaines élèves, qui participent habituellement peu, ont plus participé, voire bien plus mais 4 sont restés muets, sauf à aller les chercher. Donc l'objectif est moyennement atteint de ce côté-là.

J'ai été impressionée de voir la pertinence de leurs arguments, notamment sur l'école. Ils sont conscients avec acuité du formatage qu'ils subissent, critiquent beaucoup les notes et le classement qu'ils mettent en lien avec la mauvaise qualité du climat scolaire. Une élève a fait un rapprochement qui m'a stupéfiée : il faut croire en l'école/les profs comme on croit dans la religion, elle a vraiment parlé de foi en l'école et je sais par ailleurs qu'elle est très religieuse... J'ai aussi apprécié leur sens du vocabulaire et le fait que, spontanément, il questionne les mots du sujet, notamment indispensable (est-ce comme vital?) ou meilleur.
Ils étaient pour beaucoup avide de nuances et c'est plutôt rassurant, je pense que c'est un sens qu'ils ont acquis cette année et j'en suis ravie. Ils étaient aussi capables d'écouter les autres pour leur répondre.

Bref, processus efficace pour l'argumentation et l'écoute même si ce n'est pas encore la bonne solution pour faire parler tout le monde